Avis favorable au groupement hospitalier de territoire

Le conseil de surveillance de l’hôpital du Pays d’Aix donne un avis favorable au groupement hospitalier de territoire. Maryse Joissains Masini, sa présidente, nous explique pourquoi.

« Nous avons toujours exprimé notre opposition à ces grands ensembles qui ne correspondent à rien et ne sont que de nouvelles structures mises en place soi-disant pour faire des économies sans qu’aucune étude d’impact n’ait été réalisée. J’ai quand même proposé un avis favorable au groupement hospitalier de territoire (GHT) pour les raisons suivantes :

Cette forme métropolitaine de santé laisse aux établissements publics et donc à notre hôpital la personnalité morale. Ce qui n’est pas le cas de la métropole Aix Marseille Provence qui a mis notre territoire du Pays d’Aix, territoire le plus attractif, sous tutelle. Le Centre hospitalier du Pays d’Aix garde son autonomie financière ; ce qui n’est pas le cas du Pays d’Aix dans la métropole Aix Marseille Provence. Notre hôpital n’aura pas l’obligation d’éponger les dettes des autres établissements. Ceci, alors même que le Pays d’Aix doit absorber les dettes de Marseille et de MPM qui s’élèvent à 4 milliards d’euros.

J’ai accepté de faire participer le Centre hospitalier du Pays d’Aix au groupement hospitalier de territoire pour plusieurs autres raisons.
Au terme de négociations durement menées avec les responsables nous avons accepté le GHT car les participants, sous la présidence de M. Castel, directeur de l’Agence régionale de Santé, ont eu l’assurance que l’État et l’Université respecteraient les points suivants :
– Respecter le Centre hospitalier du Pays d’Aix dans son périmètre, dans ses disciplines et dans sa stratégie.
– Mettre en place des coopérations avec l’Assistance publique des hôpitaux de Marseille (hôpital référence support).
– Faire d’Aix, et de l’excellence développée par son hôpital, un possible hôpital support pour les disciplines et fonctions ayant leur siège à Aix-en-Provence.
– Mettre en place une collaboration serrée entre le Centre hospitalier du Pays d’Aix, l’Université et la faculté de médecine de Marseille.

Pour toutes ces raisons, et parce que cette métropole-là nous propose de garder notre indépendance et de faire partie d’un réseau de filières médicales propres à défendre l’hôpital public et à protéger le patient, nous allons signer un protocole d’accord. Celui-ci sera annexé à la décision du directeur de l’Agence régionale de Santé qui a promis toute son aide pour que notre hôpital tire les bénéfices de cette coopération, imposée par l’État, mais dans des conditions qui vont permettre au Centre hospitalier du Pays d’Aix de conserver son excellence au travers de ses compétences et de la liberté laissées à son directeur et au corps médical. » Maryse Joissains Masini

MJM
À propos de 
Avocate de formation, Maryse Joissains Masini est une femme politique française, maire d'Aix-en-Provence depuis 2001, elle est également Président du Conseil de Territoire du Pays d'Aix, Vice-Président de la Métropole Aix-Marseille-Provence et ancienne député.

0 commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *