Métropole : un Aixois vaudra un Marseillais. Je m’y engage !

Que nous réserve l’Avenir ?

Le maire qui préside aux destinées de cette ville depuis maintenant 15 ans, ne peut cacher son inquiétude.

Depuis plus de cinq années nous menons un combat sans relâche pour éviter que notre ville et plus largement notre territoire soient engloutis dans le maëlstrom marseillais décidé arbitrairement  par l’État. Le Conseil constitutionnel vient de sceller nos destins en validant une répartition des sièges déséquilibrée. Désormais, l’égalité des personnes est à géométrie variable selon la taille de la ville dans laquelle elles résident. Ainsi, un Marseillais vaut trois Gardannais ou trois Pertuisiens.

Mais cette bataille perdue ne préfigure en rien l’issue du combat. La vitalité aixoise, parfaitement illustrée tout au long de ces pages, nous permet depuis plus de 15 ans de placer Aix dans une dynamique culturelle, sportive, économique que certains envient… Alors qu’ils sont incapables d’en faire autant chez eux.  Je continuerai donc à me battre de l’intérieur de cette Métropole. Je l’ai déjà prouvé : je ne renonce jamais quand il s’agit  de faire prévaloir ce que je sais être juste et bon pour ma population.

Pied à pied, dossier après dossier, je veillerai à ce que les Aixois et les habitants du Pays d’ Aix ne soient pas floués financièrement au profit de Marseille. Je refuse d’ores et déjà l’inégalité forgée par le Conseil constitutionnel.

Un Aixois, un habitant du Pays d’Aix, vaudront un Marseillais.

MJM
À propos de 
Avocate de formation, Maryse Joissains Masini est une femme politique française, maire d'Aix-en-Provence depuis 2001, elle est également Président du Conseil de Territoire du Pays d'Aix, Vice-Président de la Métropole Aix-Marseille-Provence et ancienne député.

0 commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *