Nous n’avons plus les moyens de supporter l’incivisme

1 500 000 euros… c’est le prix annuel de l’incivisme. Pas du vandalisme… uniquement de l’incivisme. Le prix du petit geste quotidien irrespectueux qui pénalise l’ensemble des Aixois. Le non respect des horaires de collecte, les papiers jetés à terre, les encombrants déposés au pied de l’immeuble.

Mis bout à bout, à l’échelle d’une population de 140 000 habitants, le prix à payer est lourd. Ces 1 500 000 euros d’incivisme nous privent, au hasard, de deux années d’entretien des 86 écoles
aixoises…de 355 450 repas de cantine… de la rénovation entière du Parc Jourdan… de 10 années de dispositifs Aixbox… On pourrait décliner à l’envi les comparaisons, plus saisissantes les unes que les autres.

Alors que faire ? Comment lutter pour que l’infime minorité d’entre nous respecte les règles de vie communes ?

LE CODE DE LA RUE POUR REDIRE LES RÈGLES COMMUNES

Dans un climat institutionnel complexe, où la métropole va mécaniquement faire augmenter nos impôts, où l’État ne cesse de baisser ses dotations, nous n’avons plus les moyens de supporter le coût de l’incivisme. Vivre en société est un exercice difficile qui nécessite des règles. Vous les retrouverez dans le Code de la rue.

Propreté, bruit, respect des places réservées… horaires, numéros de téléphone utiles… Il est de notre devoir de citoyen d’inciter les 5% de la population à adopter les bons gestes. Pour qu’ensemble nous économisions ces 1 500 000 euros.

Découvrez le Code de la Rue

MJM
À propos de 
Avocate de formation, Maryse Joissains Masini est une femme politique française, maire d'Aix-en-Provence depuis 2001, elle est également Président du Conseil de Territoire du Pays d'Aix, Vice-Président de la Métropole Aix-Marseille-Provence et ancienne député.

0 commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *