Rencontre entre Maryse Joissains Masini et Marylise Lebranchu

Le ministre m’a réaffirmé sa position face à la métropole et je lui ai réaffirmé ma totale opposition

Le 20 janvier en milieu d’après midi, Maryse Joissains Masini s’est rendue à Paris ou elle avait rendez-vous avec Marylise Lebranchu, Ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique mais aussi « première supportrice » de la métropole « Aix Marseille Provence ».

Le maire d’Aix-en-Provence, président de la communauté du Pays d’Aix était accompagnée de Gérard Bramoullé, premier adjoint de la ville et de Robert Dagorne, maire d’Eguilles. Rappelons que ce dernier est à l’initiative de la procédure judiciaire en cours qui a abouti à la saisine du Conseil constitutionnel par le Conseil d’Etat pour déterminer si la répartition des sièges telle que prévue par la loi est conforme à la Constitution. Décision du Conseil d’Etat du 18 décembre qui permet aux 6 EPCI de continuer d’exister dans l’attente de la décision du Conseil constitutionnel qui devrait être rendue le 9 février prochain.

A sa sortie du ministère de la rue de Lille, l’élue qui a été reçue en tête à tête par la ministre (la procédure en cours lui interdisait de rencontrer le maire d’Eguilles) s’est fait l’écho d’une rencontre « très courtoise. Nous nous sommes écoutées. Concernant la métropole, le ministre m’a réaffirmé sa position et je lui ai réaffirmé ma totale opposition. Une opposition partagée par la quasi totalité des maires concernés, tant il est inquiétant pour nos communes d’intégrer une métropole avec la ville de Marseille dont la gestion laisse planer les plus grands doutes sur une quelconque réussite de ce nouvel EPCI. Je lui ai dit mon refus d’augmenter les impôts d’Aix ou du Pays d’Aix.

Elle a, je pense, entendu que la situation de blocage actuelle est en grande partie due au refus de débattre que nous a toujours opposé Jean-Claude Gaudin. Il était et il est toujours légitime que les maires souhaitent pousser la discussion jusqu’au bout et obtenir des assurances. Ce droit nous a toujours été nié.

Enfin j’ai réitéré ma conviction que la métropole est une belle idée mais trop intellectuelle et irréalisable telle que prévue. Nous nous en rendrons malheureusement compte trop tard si sa mise en place était confirmée par la Justice.

Après une discussion de plus d’une heure, nous avons convenu d’attendre la décision du Conseil constitutionnel. »

Parallèlement à cet entretien privé, Gérard Bramoullé et Robert Dagorne ont travaillé le dossier métropolitain avec les collaborateurs de Madame Lebranchu.

MJM
À propos de 
Avocate de formation, Maryse Joissains Masini est une femme politique française, maire d'Aix-en-Provence depuis 2001, elle est également Président du Conseil de Territoire du Pays d'Aix, Vice-Président de la Métropole Aix-Marseille-Provence et ancienne député.

0 commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *